Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 07 17Article 528235

General News of Friday, 17 July 2020

Source: Actu Cameroun

Affaire Albatros: Marafa Hamidou Yaya dévoile la vérité dans une interview


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Ancien ministre camerounais de l’Administration territoriale et de la décentralisation, il est détenu au SED depuis plusieurs années. Dans une interview à nos confrères du journal Le Messager ce vendredi 17 juillet 2020, il revient sur l’affaire Albatros qui le maintien en prison.

Le journal Le Messager en kiosque ce vendredi, fait le bilan de l’Opération Epervier, 20 ans après son lancement dans le but d’assainir la morale publique au Cameroun. L’ancien ministre de Biya, Marafa Hamidou Yaya est cité dans deux articles. Dans les deux articles, il tient à éclaircir certains points sombres dans cette affaire qui agite le Cameroun depuis plusieurs années.

«Je voudrais d’emblée préciser à l’attention de vos lecteurs et à celle de l’opinion en général que je ne suis ni impliqué ni concerné par l’ «affaire Albatros» et que le prétexte de «détournement de deniers publics» dans l’affaire BBJ-2 invoqué pour justifier mon arrestation et mon incarcération, n’a pas résisté à un examen par les différentes juridictions», explique l’ancien ministre de Biya dans les colonnes du journal.

Mfoundi

Dans le fond l’ex-collaborateur du vieux lion informe qu’il a été innocenté à plusieurs reprises. «Devant le Tribunal de grande instance du Mfoundi, les témoins de l’accusation m’ont disculpé et le Tribunal a reconnu mon innocence. En lisant le jugement, on n’y trouvera aucune trace de détournement de fonds ou de recel. Tout ce que le Tribunal a trouvé pour me condamner, est un fait de «complicité intellectuelle », poursuit-il.

Pour lui sa condamnation relève d’une fantaisie. « Le juge s’est fondé uniquement sur ma relation amicale avec un des coaccusés au moment des faits. Pour asseoir sa décision de me condamner, le Tribunal s’est fondé sur deux jurisprudences inappropriées, car l’une est obsolète et l’autre étrangère à la cause», conclut celui-ci dans les colonnes du Messager.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter