Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 01 25Article 568969

General News of Monday, 25 January 2021

Source: Le Jour

Affaire Adèle Mballa : un cadre du ministère des travaux publics brise le silence

Des sources confirment que les travaux d'entretien payés de l'axe routier Otélé-Eséka long de 71 km, n'ont pas été exécutés. Difficile d'avoir la version des faits de la présentatrice vedette du 20h30 à la CRTV, par ailleurs directrice générale de Graceland Sarl, l'entreprise adjutatrice.

"La seule chose qu'on peut vous dire, c'est que l'entreprise Graceland Sarl a effectivement gagné ce marché. Ella en a d'ailleurs gagné d'autres, mais nous ne pouvons rien vous dire au sujet des paiements qui constituent la dernière étape dans le processus", nous a renseigné une source au ministère des Travaux publics. Dans ce département ministériel, l'affaire ne fait pas grand bruit. Chacun reste prudent. "On aurait pu donner des informations, mais vous savez ô combien cette dame est suivie au Cameroun. Allez seulement lire les informations disponibles sur les réseaux sociaux, ce n'est pas faux", chuchote un cadre dans ce ministère. Il est donc clair que Graceland Sarl, la société dirigée par Adèle Mballa, a gagné le marché. Sauf que jusqu'ici, il n'a pas été exécuté.

Le président de la Section RDPC du Nyong et Kellé Centre, Simon Pierre Ndjiki Mpeck, a saisi le ministre délégué à la présidence de la République chargé des marchés publics et le procureur général du Tribunal Criminel Spécial, le 4 juillet 2018 afin de dénoncer les pratiques spécieuses opérées autour de l'exécution des travaux de la route Otélé-Eséka.

Les populations sont très préoccupées par cette situation à en croire le président de la section RDPC du Nyong et Kelle Centre. Sur le terrain, des riverains affirment que quatre ans après la passation de ce marché, les travaux n'ont toujours pas été réalisés. "Graceland avait simplement implanté une base vie à Otélé. Après plus rien", confie un responsable politique de la localité.

Ce qui s'est passé.

C'est le 19 juillet 2016 que la société Graceland Sarl soumissionne à l'appel d'offre pour les travaux d'entretien de certaines routes principales dans trous départements (Nyong et Kelle, Nyong et So'o et Mefou-et-Akono) de la région du Centre. Trois tronçons sont concernés : Mbal-mayo-Akono (22,6 km), Ngoumou-Otélé (10km) et Otélé-Essaka (71,5km) pour le coût global de 466 millions F CFA. Selon des sources, les travaux du dernier tronçon n'ont pas été réalisés par l'adjutatrice

Des sources au Mintp révèlent que, son dossier était complet. "C'est la raison pour laquelle, elle a bénéficié de cet appel d'offre", affirme la source. Selon les documents, le délai d'exécution de ces travaux était de 12 mois.
Le 22 juin, le ministre délégué à la présidence de la République chargé des marchés publics a adressé un président de la section RDPC du Nyong et Kelle centre, une lettre. L'objet porte sur la mission d'évaluation du 22 au 04 juillet 2018, de la situation des travaux d'entretien des trois tronçons suscités. Le but était d'apporter des clarifications sur l'effectivité des travaux relatif au dit marché. A la direction des Contrats du département des marchés publics, c'est bouche cousue ; "seul le ministre peut donner l'autorisation", nous ont répondu certains cadres.

Sereine

Le 13 janvier 2021, la présentatrice vedette du journal télévisé de 20h30 à la CRTV soutient "n'avoir pas été convoquée au TCS". Contacté par Le Jour le 12 janvier, la veille, Adèle Mbala Atangana, après plusieurs échanges téléphoniques, demander d'éviter les ouies dire et de mener une enquête. "Stp fois moi plaisir. Fais-toi un nom dans ce beau métier ; sors des ragots et des rumeurs salissantes. Vas faire une véritable enqupete sur cette histoire au Minmap. Au Consupe, à l'Armp, au Fonds routier... au TCS? Je n'en sais pas plus ni mieux que ces structures de régulation et de contrôle sur une affaire visiblement sans histoire. Fais un bon papier avec toutes les versions recueillies. Tu auras peut-être un prix Pulitzer !" écrit Adèle Mballa au reporter du Jour.
Les questions ôsées dans notre protocole d'interview pour avoir sa version des faits reste à ce jour sans réponse.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter