Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 11 19Article 556813

General News of Thursday, 19 November 2020

Source: afrik-inform.com

Affaire '10 millions de Nordistes': l’association 'Fédération EKANG' est-elle légale ?

Alors que le MINAT vient de désavouer l’association “10 millions de Nordistes”, le débat autour de la légalité des associations qui revendiquent des actions au nom des communautés refait surface. C’est le cas de l’association baptisée “Fédération EKANG. Est t’elle en harmonie avec la constitution ?

En août dernier, l’association “Fédération EKANG” a ressurgi à la faveur du litige foncier qui opposait dans la vallée du Ntem un investisseur camerounais aux populations locales. C’était l’occasion pour la “fédération” de réaffirmer son engagement à militer en faveur de la protection de terres de leur localité face à toute exploitation d’un tiers. Son combat a finalement eu gain de cause avec la décision du ministre en charge des questions foncières au Cameroun qui avait décidé de retirer le titre d’exploitation à NEO Industry, l’entreprise qui souhaitait investir dans cette contrée. Une note en circulation annonce d’ailleurs un appel d’offre pour le démontage des équipements installés par cette entreprise qui devait employer des milliers de Camerounais.

Ce n’était pas la première action de cette association. Il y a un peu plus d’un an, cette “Fédération EKANG” a prit part de manière active aux échanges qui faisaient suite aux conflits communautaires à Sangmelima. L’organisation revendiquait plus d’emplois en faveur des jeunes originaires du Sud et s’indignait de constater que ce sont les jeunes ressortissants d’autres régions qui avaient tous les emplois disponibles dans leur “propre territoire”. Interrogé dans le cadre de l’émission 7MinPourConvaincre sur notre Média Afrik-Inform au sujet de l’existence de cette association, l’analyste Dieudonné Essomba nous disait qu’il s’agit “d’un mouvement communautaire dont il n’est pas membre, mais qu’il encourage”.

Dans un pays où le pouvoir en place a souvent clamé que la forme de l’état est “non négociable”, la simple appellation “Fédération EKANG” prête à confusion. Surtout qu’on sait qu’au début de la crise anglophone, certains activistes favorables à la fédération comme Maître Agbor balla ont été emprisonnés. L’association “Fédération EKANG” en ce qui la concerne, ne semble représenter aucune menace pour le ministère de l’administration territoriale ; ce d’autant plus que le ministre a évoqué dans le communiqué de mise en garde du ” Mouvement 10 Millions de Nordistes”, l’article 4 de la loi n°90/53 du 19 décembre 1990 qui précise que les associations fondées sur une cause ou en vue d’un objet contraire à la constitution, aux lois et aux bonnes mœurs, ainsi que celles qui auraient pour but de porter atteinte notamment à la sécurité, à l’intégrité territoriale, à l’unité nationale, à l’intégration Nationale et à la forme républicaine de l’État, sont de nul effet.

Nous y reviendrons…

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter