Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 05 04Article 595375

xxxxxxxxxxx of Tuesday, 4 May 2021

Source: camerounweb.com

Adèle Mbala, une journaliste de la CRTV traite la presse privée de prostituée

Au Cameroun être journaliste en fonction à la CRTV vous met à l'abri du besoin et cela monte parfois à la tête. C'est en tout cas ce sentiment qui anime certains confrères et consœurs des médias d'Etats. Sinon, comment comprendre la sortie de Adèle Mbala une journaliste à la radio d'Etat ce mardi matin, lorsque cette dernière en parlant de la presse privée trouve que les organes de presse privées se vendent 'au premier venue'.

La déclaration de la journaliste a fait réagir un autre confrère. Il s'agit de Idriss Linge, journaliste de l'Agence de presse ECOFIN.


'Cela m'a gêné énormément.
1 Je n'ai fait mon métier de journaliste que dans la presse privée et ceux qui me connaissent savent que je ne prends pas le gombo et ne me prostitue pas.

2 c'est facile de dire que les autres sont prostitués lorsque on travaille pour une organisation qui ne manque pas à proprement parler de ressources
La presse privé a un défi de management et personnellement je me suis toujours opposé aux tares de notre presse. Mais je pense qu'il faut saluer le courage des journalistes (pas les patrons de presse) qui tous les jours essaient de faire leur travail malgré les pressions de toutes les sortes.
J'aimerais voir CRTV et les autres médias publics sans subventions de l'Etat encore que même avec subvention, on sait qui sont les médias qui bénéficient le plus du gombo gouvernemental, ce n'est pas la presse privée
C'est vraiment dommage que les efforts des journalistes sérieux soient ainsi refoulé. moi je ne suis pas prostitué et je le dis avec une grande modestie, dans mon domaine qui est celui de l'économie, j'ai su créer du leadership sans forcément prendre du gombo', écrit ce dernier.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter