Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 12 16Article 562697

Réligion of Wednesday, 16 December 2020

Source: Cameroon Info

Accusé de tribalisme, l’évêque de Sangmélima Mgr Christophe Zoa s’en défend

Le prélat a suscité la colère de la communauté Bassa suite à des propos jugés malveillants.
Le 10 décembre 2020, l’évêque de Sangmélima, dans la région du Sud, a signé une lettre de mise en garde, attirant l’attention des usagers sur le fait qu’un homme arnaquait en son nom. Mgr Christophe Zoa avait précisé que cet «individu» était d’«origine Bassa». Des propos qui ont choqué au sein de cette communauté. Aussi, certains ont-ils accusé l’homme de Dieu de tribalisme.

Le prélat présente son Mea Culpa dans une déclaration publiée le 16 décembre, adressée «aux Camerounais en général et Bassa en particulier».

«… Je tiens à m’en excuser très sincèrement, et à vous présenter mon pardon», écrit Mgr Zoa.

L’évêque rejette ensuite les accusations de tribalisme, soulignant que les deux tiers de ses collaborateurs sont issus de toutes les communautés du pays et confessions confondues.

«Je signale que le tribalisme n’a jamais été mon comportement et ne le sera jamais !», martèle le prélat.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter