Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 08Article 518893

General News of Monday, 8 June 2020

Source: cameroon-info.net

Accusé de lâcher Paul Biya, Jean de Dieu Momo répond à ses détracteurs


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Le président du PADDEC rappelle qu’il n’est pas le ministre d’une tribu.
Originaire de Dschang dans la région de l’Ouest, Jean De Dieu Momo, ministre délégué auprès du ministre de la Justice, a pris pour habitude de stigmatiser la communauté Bamiléké dont il est issu, depuis qu’il a rejoint les rangs de la majorité présidentielle.

Outre le reproche de ne pas assez soutenir le régime de Paul Biya, le président du PADDEC, à travers des sorties virulentes sur les réseaux sociaux, accuse en effet les siens d’exacerber le repli identitaire. Une attitude qui vaut parfois au membre du gouvernement d’être pris à partie, y compris au sein de son groupe ethnique.

Me Momo répond à ces personnes dans un message qu’il a publié le 7 juin 2020 sur sa page Facebook.

«L’enseignement le plus important que j’ai retenu au service de l’Etat, en observant le président Paul BIYA, est que je dois me débarrasser des réflexes tribaux pavloviens acquis, à l’insu de mon intime conviction, pour une cause tribale, pour servir uniquement L’Etat, dans toutes ses composantes sociologique et géographique. Foin de favoritisme et de clientélisme», a écrit l’ancien opposant farouche à l’actuel Chef de l’Etat.

«La pratique du terrain m’a enseigné qu’il est illusoire de vouloir plaire à sa tribu lorsqu’on est au service de tous les camerounais. On succombe trop facilement aux pressions tribales qui tentent de faire de vous le ministre de la tribu alors qu’on a été nommé ministre de toute la République», ajoute le ministre.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter