Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 12 27Article 564398

General News of Sunday, 27 December 2020

Source: Actu Cameroun

Accident de Ndiki : voici les doléances de Benjamin Zebaze à Paul Biya

Directeur de publication du journal Ouest-Littoral, il demande à Paul Biya, le président de la République du Cameroun de procéder à la construction des infrastructures routières pour limiter ce type de drame enregistré ce dimanche.
Après l’accident survenu ce dimanche 27 décembre 2020 sur l’axe Bafoussam -Yaoundé dont on dénombre près d’une cinquantaine de morts, le journaliste camerounais directeur de publication d’Ouest-Littoral dit toute sa consternation. « Les images sont insoutenables. Si l’on peut évoquer la fatalité, le fait est qu’on meurt moins sur une autoroute que sur un sentier très fréquenté », a-t-il publié ce dimanche 27 décembre 2020 sur son compte Facebook.

Par la suite, il fait un flash-back dans l’histoire du Cameroun. « Lorsqu’au cours d’une rencontre de football au stade hippodrome (où se trouve actuellement la communauté urbaine de Yaoundé), l’effondrement des tribunes cause de nombreuses victimes, le président Ahmadou Ahidjo prend une décision radicale: la construction de deux stades omnisports », raconte l’historien du présent.


Yaoundé et Bafoussam
« Quelques temps après sa prise de fonction et alors qu’il a encore l’image d Ahidjo qui le pousse à travailler, Paul Biya prend aussi une décision radicale: le lancement des travaux de l’aéroport international de Nsimalen voulu par Ahidjo, et dont les marchés avaient été signés par le Secrétaire Général de la présidence de la République Samuel Eboua », ajoute-t-il.



Pour le journaliste, le drame de ce dimanche 27 décembre 2020, doit amener le président de la République à prendre des décisions radicales. « Parfois, de tels drames créés un tel émoi qu’une prise de conscience découle d’elle-même. Vivement que des autoroutes voient le jour entre Douala et Yaoundé ; Yaoundé et Bafoussam; Douala et Bafoussam. Les trois axes les plus fréquentés du pays et par conséquent sur lesquels l’Etat se sucre à travers les péages », conclut Benjamin Zebaze.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter