Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 14Article 608146

Actualités of Wednesday, 14 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Abus de pouvoir : le sous-préfet de Bafoussam 1er tabasse un vieillard de 82 ans

Il a tabassé le nommé Tiam Jean René  âgé de 82 ans. Il a tabassé le nommé Tiam Jean René âgé de 82 ans.

L’autorité administrative s’appelle Aboubacar Garba.

Il a tabassé le nommé Tiam Jean René âgé de 82 ans.

Au motif d’un litige foncier.

L’affaire fait des vagues à Bafoussam depuis quelques jours. Selon plusieurs sources, e Sous-préfet Bafoussam premier monsieur Aboubacar Garba administrateur civil principal aurait copieusement tabassé le nommé Tiam Jean René âgé de 82 ans. Selon plusieurs sources qui ont rapporté l’histoire à Camerounweb.com, le vieillard de 82 ans soucieux de l’avenir de ses enfants va s’opposer à une énième vente de terrain qu’avait initié son frère. Sentant que la transaction foncière est bloquée, le sous-préfet va convoquer le vieillard pour le convaincre de céder à la vente. Pas question va rétorquer le vieillard. S’en suivent alors intimidations et menaces, mais l’homme de 82 ans va rester sur sa position, indiquant que sa famille n’a plus assez de terrain. « Nous ne devons pas tout vendre d'ailleurs si nos parents avaient aussi tout vendu nous vendront quoi aujourd'hui? Il y'as des choses dans la vie qui se vende pas surtout avec notre vécu et notre âge (82 ans) et responsabilités aujourd’hui », tente d’expliquer l’octogénaire.

Ses intérêts en jeu.

Voyant qu’il ne peut pas convaincre le vieillard et que ses intérêts sont en jeu, le sous-préfet va passer à la vitesse supérieure, comme un fauve il va rouer de coup le veil homme de 82 ans, avant de faire appel aux forces de l’ordre et le pauvre homme sera enfermé. C’est au regard de son état de santé fragile que les éléments des forces de l’ordre vont finalement conduire l’homme de 82ans aux d'urgence à l'hôpital de Bafoussam où il est sur soins intensif. Un acte unanimement condamné par les populations qui entendent saisir les autorités de Yaoundé pour que justice soit faite. Il faut noter que ce sous-préfet s’est déjà illustré par d’autres abus par le passé.

Rejoignez notre newsletter!