Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 09Article 572413

General News of Tuesday, 9 February 2021

Source: Actu Cameroun

ART: la défiance permanente de la Minpostel par la PCA

Malgré les instructions de la tutelle technique, elle refuse de réhabiliter un membre du conseil d’administration banni pour avoir porté des accusations de corruption.


Le représentant des usagers et bénéficiaires des services de communications électroniques n’a pas pris part à la 51ème session extraordinaire du conseil d’administration de l’Agence de régulation des télécommunications (ART) tenue le 5 février 2021. Simon Kaldjob n’était pas déjà présent aux sessions du conseil d’administration de l’ART des 14 et 15 décembre 2020, en raison de sa non convocation par la présidente du conseil d’administration (PCA), si l’on en croit la correspondance adressée par l’intéressée à la ministre des Postes et Télécommunications (Minpostel).

Et ce n’est pas-faute pour Minette Libom Li Likeng de n’avoir pas instruit Justine Diffo de réhabiliter celui qui semble finalement avoir été banni. « Par ma lettre du 10 décembre, je vous ai demandé de remédier à cette situation en adressant une invitation à l’intéressé, tel que c’était le cas pour tous les autres administrateurs.’ A ce jour, je suis au regret de constater que mon instruction n’a pas été suivie d’effet », insiste Minette Libom Li Likeng dans une correspondance adressée le 3 février à la PCA.

Dans cette correspondance, poursuit-elle, « il me revient que sur votre instruction, le représentant des usagers et bénéficiaires des services de communications électroniques au conseil d’administration a été empêché manu militari d’accéder à la salle des travaux du conseil, avec des voies de faits le 14 décembre ».

En sa qualité de tutelle technique, la Minpostel « rappelle qu’en l’état actuel de la réglementation régissant l’ART, le président du conseil d’administration ne peut de son propre chef arguer de quelque outrage que ce soit pour interdire à un administrateur de prendre part aux sessions du conseil ou a fortiori le démettre ».

Minette Libom Li Likeng invite alors Justine Diffo à lui « faire connaître, dans les meilleurs délais, les motifs pour lesquels vous avez choisi d’ignorer outrancièrement mes instructions contenues dans ma lettre du 10 décembre sus évoquée, créant ainsi un nouvel épisode de tension ». Au risque de rendre la collaboration davantage délétère, la PCA a opposé une nouvelle fin de non-recevoir aux instructions de la Minpostel contenues dans sa correspondance du 3 février.

Depuis sa nomination en 2020, les relations sont houleuses entre la PCA et sa tutelle technique. Elles sont mar-quées par l’annulation, par la Minpostel, d’un recrutement entaché de forts soupçons de corruption et de marchandage. Les accusations sont portées par Simon Kaldjob, et une note qui accuse la PCA de s’être octroyée plus de 20 postes sur les 40 ouverts et de les monnayer entre 5 et 6 millions.

Mais, dans une correspondance adressée le 2 juillet 2020 à la Minpostel, Justine Diffo prend les devants en demandant le remplacement de Simon Kald-job. Ce dernier, écrit-elle, « a saisi l’occasion d’une réunion informelle de préparation du conseil (…) pour poser un problème de recrutement de deux candidats, d’abord pendant ladite réunion, puis par des échanges électroniques avec proposition de fortes sommes » d’argent.

Drôle de coïncidence, les montants invoqués dans la dénonciation correspondent à ceux évoqués dans un échange électronique entre la PCA et l’administrateur dont de larges extraits ont fuité dans les réseaux sociaux.

Peu de temps après l’annulation du recrutement, la plupart de ses bénéficiaires vont intégrer l’ART et quelques privilégiés sont même nommés à des postes de responsabilité à l’issue du conseil du 5 février à Ebolowa.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter