Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 01 23Article 486685

General News of Thursday, 23 January 2020

Source: investiraucameroun.com

ART: ce qui se passe réellement entre le Pca et le Directeur général

Le Président du conseil d’administration refuse de signer des documents importants pour le bon fonctionnement de l’Agence de régulation des télécommunications.

C’est une information relayée dans les colonnes du journal Eco Matin. Le Président du conseil d’administration (Pca) Hessana Mahamat refuse de signer le projet de résolution portant adoption du budget de l’exercice 2020, ainsi que la résolution prenant acte du rapport annuel de performance de l’exercice 2019. Jusqu’à présent le Pca et le Directeur général (Dg) Philémon Zo’o Zame se regardent toujours en chiens de faïence.

En date du 8 janvier 2020, le Pca a adressé au Dg de l’Art une lettre. Et elle a comme objet : « Non signature du projet de résolution portant adoption du budget 2020 de l’Art». Dans ladite lettre le Pca a écrit : «j’ai l’honneur de vous faire porter que le Projet de Performance des Administrations (PPA) de l’ART pour l’exercice 2020 n’a pas été adopté au terme de la 45ème session ordinaire du conseil d’administration de l’ART, qui s’est tenue le 30 décembre 2019 et à laquelle vous avez personnellement pris part».

Dans la même lettre le Pca, ajoute qu’«afin de mieux apprécier les chiffres indiqués dans ledit PPA 2020 et s’y prononcer, le conseil d’administration a demandé à la direction générale de produire trois documents qui déclinent de manière détaillée, l’incidence financière sur la masse salariale annuelle de l’ART ; de l’état d’exécution des résolutions du conseil d’administration datées du 20 décembre 2018 relatives à l’assainissement du fichier du personnel et du fichier solde de l’ART ; du paiement en régularisation des avancements de tout le personnel de l’ART, gelés par la direction générale depuis 2010, soit près de 07 ans ; de l’application du décret du président de la République No 2019/322 du 19 juin 2019 fixant les catégories d’établissements publics, la rémunération, les indemnités et les avantages des dirigeants».

Dans cette même lettre, Hessana Mahamat rappelle à Philémon Zo’o Zame deux choses. La première porte sur la production de ces documents. Ceux-ci devaient être transmis au Conseil d’administration. Et ils sont importants dans le sens où ils permettent un examen du PPA. La deuxième chose est qu’il y a une discordance des chiffres sur la masse salariale brute. Cette discordance d’une variation de près de deux milliards de FCFA «a déjà été à l’origine de la convocation de deux sessions ordinaires au terme desquelles, les comptes et les états financiers pour l’exercice 2018 ont été définitivement arrêtés», précise le Pca.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter