Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 29Article 545089

General News of Tuesday, 29 September 2020

Source: cameroonvoice.com

ALERTE: les sécessionnistes d’Ambazonie et du Biafra officiellement alliés

L’information est rapportée par notre confrère nigérian Vanguard. Les séparatistes de la Biafra Nations Youth League, en français Ligue de la Jeunesse des Nations du Biafra, BNYL ont rendu officielle leur alliance avec les sécessionnistes du Southern Cameroon qui ont en projet de créer un Etat ayant pour dénomination l’Ambazonie, sur l’emplacement des régions anglophones camerounaises du nord-ouest et du Sud-ouest. Il s’agit d’une alliance qui dure depuis au moins quatre ans, dans le cadre de leurs luttes pour l’accession à l’indépendance de leurs “pays” respectifs.

C’est à l’issue de la convention de la BNYL qui s’est tenue le week-end dernier à Enugu, en présence des représentants de l’Ambazonie camerounaise, que le leader de la BNYL, Princewill Chimezie Richard a déclaré que la collaboration des deux groupes était en cours depuis longtemps mais qu’elle était en train d’être repensée pour donner une plus grande portée à leurs actions en vue de parvenir à l’autodétermination de leurs peuples.

A en croire le leader “biafrais” qui a rappelé que la BNYL était un groupe multinational dont les membres provenaient de toutes les ethnies de l’ancien Nigéria oriental qui constituaient jadis la “République du Biafra” du Général Chukwuemeka Odumegwu-Ojukwu entre 1967 et 1970, la convention d’Enugu avait pour but de restructurer et d’encourager les mécanismes d’autodéfense du Biafra et de l’Ambazonie face aux défis de sécurité croissants auxquels sont confrontées les populations de l’Est du Nigeria et du Southern Cameroon.


« Nous avons résolu de nous défendre par tous les moyens possibles et nous n’avons pas peur de dire cela parce que nous ne pouvons pas continuer de nous asseoir et à regarder les ennemis massacrer notre peuple », a déclaré Princewill Chimezie, avant de menacer : « J’ai peur que nous puissions recourir à la guérilla. le plus important dans les régions de Bakassi où nous avons développé un partenariat avec l’Ambazonie parce que nous avons découvert que le Biafra a un problème similaire avec le Southern Cameroon ».

« L’Ambazonia a besoin de notre aide tout comme nous avons besoin de la sienne. Nous avons des affinités pour atteindre l’indépendance de différentes manières et la collaboration est destinée à partager nos peines », a-t-il ajouté.

L’un des représentants de l'”Ambazonie” et président de l’Universal Negro Improvement Association, UNIA basé à Calabar dans l’Etat de Cross River, Enow Arrey a déclaré qu’il était réfugié au Nigéria à cause des horribles meurtres d'”Ambazoniens” dans le Southern Cameroon. dans l’État

« J’ai découvert que mes frères au Nigéria ont le même problème que les gens du Southern Cameroon. Ma mission est de dire que l’Afrique a le droit de se décoloniser. Nous avons décidé que notre peuple doit être un comme avant la colonisation », a déclaré Enow Arrey qui s’est montré lui aussi fougueux pour la circonstance, en affirmant : « L’UNIA soutiendra le mouvement du Biafra pour que nous puissions mériter le respect. Nous luttons pour la paix au Cameroun et si cette paix a besoin d’un État séparé, nous le ferons. La paix est soit dans le fédéralisme, soit dans la séparation, tout comme nous sommes en faveur de l’autodéfense ».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter