Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 05 26Article 515698

General News of Tuesday, 26 May 2020

Source: www.camerounweb.com

Aïssatou Bouba Dalil démolit complètement Célestin Njamen [VIDEO]


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Suite à son droit de réponse à Mme Michèle Ndoki, Aïssatou Bouba Dalil a été vigoureusement critiquée par Célestin Djamen qui qualifie sa réaction de "torchon". Cette sortie a poussé la dame à reprendre sa plume avec des mots et expressions bien choisis pour faire une leçon de morale à celui qui a traité ses propos "d'inepties". INTEGRALITE.

Cher Monsieur Célestin Njamen,

Je vous salue fraternellement.

Dans une publication datée du 23 mai 2020 sur votre page Facebook, suite à mon droit de réponse à Mme Michèle Ndoki, vous dîtes je cite : “ Dans ce torchon que certains appellent “analyse”, l’auteur écrit des inepties “

Monsieur, à l’arrogance et au mépris qui se dégagent de cette sortie, je vous oppose respect et humilité.

Cher Mr Njamen, j’aimerai d’abord me présenter : Je m’appelle Aissatou Bouba Dalil, et je me suis engagée pour cette cause par amour pour mon pays, par devoir citoyen, pour apporter ma modeste contribution à ce que nous souhaitons tous, à savoir l’avènement d’un Cameroun meilleur, avec à sa tête des dirigeants, démocratiquement élus par le peuple, mais surtout parce que j’ai vu en Maurice Kamto, Président élu, la figure de véritable père de la nation, qui représente tant d’espoir chez nos concitoyens, après 38 ans d’une gouvernance Biya chaotique, à la tête de notre pays. Voilà pour les présentations.

Ensuite, permettez-moi de vous dire, cher Mr Célestin Njamen, que ça n’est pas très courtois de s’adresser ainsi à une dame.

À en juger par l’énorme engouement qu’a suscité mon droit de réponse à Mme Ndoki Michèle, au vu du nombre de réactions respectueuses et admiratives - qui d’ailleurs sont publiques et que vous pouvez aller consulter sur le blog MuntuNews, au vu du nombre de partages, mais surtout du nombre invraisemblable de messages privés de félicitations que je reçois encore aujourd’hui, de personnes qui elles, sont admiratives de ma modeste plume, au vu de tout cela, cher Mr Njamen, vous devez être le seul à avoir trouvé qu’il ne s’agissait là que d’un simple ...TORCHON, d’où la question suivante : Pouvez-vous me montrer une seule de vos publications ayant remporté une telle adhésion de sympathie ?

Votre sortie est pour moi l’occasion de me réjouir qu’au MRC, et heureusement d’ailleurs, il existe des personnes dignes, humbles, respectueuses, des personnes qui savent reconnaître un papier bien écrit, une plume affûtée, car permettez-moi de vous le dire, j’ai reçu les félicitations appuyées de plusieurs cadres du MRC de la diaspora du Canada, d’Italie, ils se reconnaîtront, et même plus proche de vous, de Mr Sosthène Médard LIPOT, Secrétaire National à la Communication du MRC, que je salue affectueusement, qui m’a personnellement adressé un message empli de sympathie et de considération. Vous êtes le seul, Mr Njamen, à avoir trouvé que mon papier n’était qu’un torchon, et même les rares critiques que j’ai pu lire étaient empreintes de courtoisie et de respect, dans l’esprit même de ce que j’ai voulu dire à Mme Michèle Ndoki dans cet article.

Mais comme je suis fairplay, je me dis que nul n’est parfait, et que malgré votre longue expérience politique, vous n’avez pas encore appris à vous adresser poliment à une dame. Mais mieux vaut tard que jamais, l’école de la vie n’a pas d’âge !

Cher Mr Célestin Njamen, en me livrant à une petite comparaison lexicale, entre ma réponse très courtoise à Mme Ndoki, et votre sortie s’y référent, il ne faudrait pas chercher longtemps pour s’apercevoir que, de TORCHON, mon papier n’en est pas le plus représentatif.

Me permettez-vous très cher, de vous inviter à plus d’humilité ? La vie parfois réserve bien des surprises. Une modeste critique, même venant d’une parfaite inconnue, ne devrait pas déclencher chez vous une telle réaction outrancière, un peu comme si vous vous mettiez sur la défensive !
Rassurez-vous Mr Njamen, détendez-vous ! Je ne suis pas venue vous faire de l’ombre, encore que je juge votre réaction à mon papier tellement excessive que ça n’est même pas à vous que je m’adressais !

Ensuite, vous dîtes : “ Son troisième argument majeur c'est la pseudo comparaison avec le Révérend Martin Luther Kong, là encore on touche le fond. Comment peut-on comparer un Pasteur qui n'appartenait à AUCUNE chapelle politique et qui s'adressait au Monde sur la situation des Noirs à Michèle N'DOCKI qui donne son point de vue sur la stratégie circonstancielle d'un parti politique ? ”

Vous me décevez un peu Mr Njamen, si je puis me permettre ! Cette référence à Nelson Mandéla et à Marthin Luther King était à lire comme une exhortation à réfléchir sur le sens de l’engagement, et non comme une volonté de faire du Professeur Maurice Kamto le Nelson Mandéla ou le Luther King des temps modernes ! D’ailleurs, il n’en a lui-même jamais eu la prétention.

Vous poursuivez en disant je cite : “ Et je vois que des zozos applaudissent ”
Je vais donc laisser les “ zozos” vous répondre, le millier de "zozos" qui se sont données la peine de laisser un commentaire au bas de cet article. Ils apprécieront.

Ensuite vous dîtes : “ L'auteure de ce post abject et abscon doit être recyclée si elle est militante du MRC. Le déficit d'éducation politique devient criard. A bon entendeur....”

Je constate que vous avez cette fâcheuse tendance à dénigrer vos interlocuteurs ! J’ai écouté une émission à laquelle vous avez participé L’ARENE du 16/02/2020, au cours de laquelle le journaliste vous posais la question suivante : “ Est-ce que vous êtes le traitre du MRC que le pouvoir veut utiliser”? Au lieu de répondre clairement à la question, vous vous êtes mis à traiter le journaliste irrévérencieux, remettant même en cause sa qualité de journaliste futé, ce à quoi l’intéressé vous a sèchement répondu “ ce n'est pas vous qui jugez de ma qualité de journaliste”.

Pour terminer, cher Mr Njamen Célestin, j’aimerai vous inviter encore à un peu de modestie et d’humilité. La modeste citoyenne que je suis n’est peut-être pas cadre au MRC, mais elle a une plume pour vous répondre. En vous remerciant !


Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter