Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 21Article 536170

General News of Friday, 21 August 2020

Source: Actu Cameroun

A Yaoundé, des hommes et femmes en colère ont crié haro sur les sécessionnistes

Les manifestants dénoncent les tueries et assassinats perpétrés sur les populations civiles contre les bandes armées sécessionnistes dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du pays. Ils dénoncent aussi, la protection accordée par les pays étrangers aux leaders tapis dans l’ombre.

La journée du 19 août 2020 dans la ville de Yaoundé a été par cette marche de protestation contre les exactions perpétrées par les bandes armées sécessionnistes dans le Noso. Les auteurs des manifestations pacifiques d’hier ont tenu à faire entendre leur voix pour demander le retour de la paix et de la stabilité des ces deux régions en proie à la crise depuis 2016. Des messages lisibles sur les pancartes.

Messages sur les pancartes

De l’avis de la présidente du mouvement des patriotes indomptables, Marie-Paule Angos Nanga, il est question de restaurer la paix. « Les messages contenus dans les pancartes appellent les pays qui protègent les leaders sécessionnistes à les mettre à la disposition de la justice camerounaise. Nous avons marre des crimes déjà enregistrés sur les innocentes populations dans cette partie du pays», explique-t-elle.

Marche pour la paix

Sous le contrôle des forces de maintien de l’ordre et de la sécurité afin d’éviter tout débordement, les manifestants ont parcouru les rues de la ville de Yaoundé. Ils sont passés par certaines représentations diplomatiques qui protègent les leaders sécessionnistes, notamment les États Unies d’Amérique, la Belgique, l’Afrique du Sud …

Des noms ont même été cités : Cho Ayaba, Éric Tataw, Tapant Ivo, Ikome Sako. Les manifestations ont tenu à faire entendre leurs voix pour dire, “Non” à ces cas de débordement et crimes contre les civiles et plus particulièrement sur les femmes. En l’espace de quelques semaines seulement, des sécessionnistes ont tué à l’aide d’armes blanches, deux jeunes filles dans les villes de Bamenda et de Muyuka.

Les manifestants du mouvement des patriotes indomptables visent à susciter l’attention de la communauté internationale compte tenu de la gravité de la situation actuelle dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter