Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 14Article 541432

General News of Monday, 14 September 2020

Source: 237online.com

750 militaires camerounais prêts à sécuriser et stabiliser la RCA

Le général de brigade Simon Ezo’o Mvondo, a présidé vendredi dernier à Motchéboum, la cérémonie de clôture de la formation pré-déploiement du 7 e bataillon camerounais.

750 militaires camerounais (et 86 réservistes) ont achevé avec succès leur mise en condition opérationnelle, afin de remplir dans de bonnes conditions leurs missions futures sur le territoire centrafricain. En effet, le général de brigade Simon Ezo’o Mvondo, commandant de la 1ère région militaire interarmées a présidé vendredi dernier, dans l’enceinte du Centre d’entraînement et d’aguerrissement en zone forestière des forces de défense camerounaises de Motchéboum, région de l’Est, la cérémonie de clôture de la formation pré-déploiement du 7e bataillon camerounais de la Minusca. Une formation qui a eu lieu du 6 juin au 11 septembre 2020.



«Je vous recommande vivement de mettre en pratique les enseignements reçus au cours de cette formation, mais surtout d’être en phase avec les idéaux et l’éthique prônés ô é par les Nations unies. Souvenez-vous en permanence des règles d’engagement et prenez garde à ne pas enfreindre les prescriptions relatives à la protection des civils, et notamment celles ayant trait aux exploitations et abus sexuels», a déclaré le général Simon Ezo’o Mvondo, à l’endroit des récipiendaires. Le commandant de la 1ère région militaire interarmées a notamment mis en garde contre des comportements déviants, susceptibles de violer le code de conduite en vigueur et de ternir l’image de marque du Cameroun sur la scène internationale. «Tous ceux qui feront l’objet d’allégations allant dans ce sens seront non seulement immédiatement rapatriés, mais sanctionnés avec la dernière énergie», a martelé le général Simon Ezo’o Mvondo.



Quant à la formation proprement dite du 7e bataillon camerounais, elle s’est déroulée dans un contexte particulier lié à la crise sanitaire du Covid-19. Cependant, aucun cas positif n’a été décélé tout au long des trois mois de formation des militaires. Ce, grâce notamment aux mesures prises par le haut commandement pour le respect des gestes-barrières. Par ailleurs, ce bataillon est le premier à bénéficier des nouvelles installations de Motchéboum et la formation a été menée exclusivement par des instructeurs locaux, nantis de compétences reconnues par l’ONU. Selon le chef de bataillon Laurent Nseke Dibombe, directeur d’instruction de la formation pré-déploiement, les modules de formation ont entre autres, porté sur la connaissance générale des missions onusiennes, le développement des aptitudes et compétences individuelles, ainsi que l’acquisition des aptitudes collectives. Les missions spécifiques du bataillon au sein de la Minusca devraient entre autres, s’appesantir sur les escortes de convoi, le contrôle des foules, la protection des civils, les patrouilles pédestres et motorisées.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter