Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 07 15Article 527662

General News of Wednesday, 15 July 2020

Source: Actu Cameroun

75 personnes déguerpies de leurs domiciles à Ngouache par des carterpillars


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Les autorités affirment ne pas vouloir un autre drame comme celui qui s’est produit au quartier Ngouache, l’année dernière.

Hier mardi 14 juillet 2020, 75 personnes se sont retrouvées sans maison au quartier Ngouache. Rappelons que Ngouache se trouve à Bafoussam, dans la région de l’Ouest. Ces personnes déguerpies, étaient encore sur le site de l’éboulement de terrain qui a endeuillé en 2019, une quarantaine de familles. Les engins lourds étant arrivés sur le lieu du sinistre, tout y a été rasé. Certaines familles ont affirmé sur les antennes de notre confrère Canal 2 international, qu’elles n’ont pas été tenues au courant. Pourtant les autorités déclarent tout le contraire. Il est dit que ces gens, ont préféré faire la sourde oreille, pensant que la lenteur administrative reconnue au Cameroun, sera de mise.

«On était surpris de constater que les carterpillars étaient déjà là pour tout casser. On n’ a pas été prévenu. Nous sommes dans la rue, mes enfants sont dehors», a déclaré Julienne sur les antennes de Canal 2 international. Et le gouverneur de la région de l’Ouest Awa Fonka Augustine descendu sur les lieux a déclaré pour sa part: «nous sommes venus voir comment le préfet et les engins sont venus déguerpir les populations et s’assurer qu’ils poursuivent bien leur travail. Vous savez, avec ce qui s’est passé ici, nous ne voulons pas qu’il y ait un Ngouache 2».

Rappel

L’éboulement de terrain à Ngouche a eu lieu le 29 octobre 2019. Le bilan officiel a fait état de 43 personnes décédées. Pour être plus précis, dans les décédés, il y a eu 26 enfants (dont 15 filles), 10 femmes (dont 4 enceintes) et 7 hommes. Le sinistre s’est produit autour de 22 heures alors que certaines familles victimes se trouvaient déjà endormies. Il a été favorisé par une forte pluie qui s’est abattue cette nuit-là. Après le drame, Ngouache a été déclaré Zone à risque. Et il a été décidé que les maisons qui ont résisté à l’intempérie devront aussi être mis à ras.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter