Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 03 25Article 583114

General News of Thursday, 25 March 2021

Source: L'activateur

71 millions CFA détournés dans l'indemnisation au parc de la Mefou

Selon l'émission des bons de caisse et avis de virement bancaire BICEC en notre possession, le montant de l'enveloppe qui a été débloqué est de 345 millions FCFA. Curieusement, les constructions ont pris 5 millions 735 799 FCFA, les cultures 164 millions 503 185 FCFA et le seul titre foncier retenu 103 millions 609 500 FCFA, soit un total de 273 millions 848 485 FCFA. Où sont passés les 71 millions 151 512 FCFA restants ?

Trop d'irrégularités restent à dénoncer dans le processus ayant conduit à la signature et à la publication du décret N° 2012/0823/PM du 26 Mars 2012 et du décret N° 2012/0824/PM du 26 Mars 2012 allouant des indemnités aux personnes victimes des destructions de biens lors des travaux de la création du parc zoologique de la Mefou dans le département de la Mefou et Afamba. Non seulement des indemnités fantaisistes et sans fondement juridique ont été attribuées, mais aussi des personnes non concernées et ne possédant pas de biens dans le parc, auraient perçu des indemnités. Des montants alloués aux personnes réellement victimes auraient été arrêtés à la volée. Il y a la question d'existence illégale du parc, la présence de l'armée nationale dans le parc, la question de la délimitation du parc, les retombées du parc, des exactions commises par l'armée dans le parc… un protocole d'interview a été adressé au ministre des forêts et de la faune et bientôt au ministre délégué à la Présidence chargé de la défense, qui devront se prononcer, chacun en ce qui le concerne, sur ces préoccupations lancinantes de l'Activateur. En attendant, intéressons nous à cette question de détournement présumé des fonds d'indemnisation.

Malgré l'état d'expertise qui n'a pas été paraphé par tous les membres de la commission, le montant de l'enveloppe qui a été débloqué pour ces indemnisations est de 345 millions FCFA selon l'émission de bons de caisse et avis de virement bancaire BICEC Cpte N° 75213565008-2. Il ressort que les constructions ont pris 5 millions 735 799 FCFA, les cultures 164 millions 503 185 FCFA et le seul titre foncier retenu 103 millions 609 500 FCFA, soit un total de 273 millions 848 485 FCFA. Par conséquent, une somme de 71 millions 151 512 FCFA reste sans attribution et n'existe même plus dans les caisses de la commission. Où est passé cet argent ?

Il faut noter entre autres irrégularités, le paiement de plus de 80 personnes non victimes pour un montant de 40 millions 571 355 FCFA tel que le précise le constat d'huissier. Le paiement de 50 000 FCFA à des personnes qui disent avoir des parcelles dans la zone tampon non prévu dans le décret querellé, alors que ce même décret rétrocède toute la zone tampon et réduit la superficie du parc de 1044 ha à 857 ha 32a. La non prise en compte des terres en cours d'immatriculation. La non application du décret 2003/418/PM du 25 Février 2003. Le refus d'impliquer les populations dans le processus de classement de la dite forêt conformément à l'article 27 de la loi 94 portant régime des forêts et de la faune et ce, malgré les instructions du Premier ministre Chef du gouvernement. Les indemnités forfaitaires d'un montant de 67 500 FCFA allant à 7 millions 466 000 FCFA respectivement, auraient été attribuées sans fondement juridique. Enfin, le refus de déterminer les limites de la zone du parc pour une indemnisation équitable des populations occupant effectivement le site du parc.

Tout un ensemble d'irrégularités qui constituent des manœuvres frauduleuses ayant pour objet la commission des infractions de corruption, de favoritisme, de faux dans un acte, de détournement et de tentative de détournement...prévues et vivement réprimées par les articles 74, 134, 143 et 184 du code pénal camerounais.

Affaire à suivre…

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter