Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 11 20Article 557065

General News of Friday, 20 November 2020

Source: cameroonintelligencereport.com

7 000 femmes et enfants tués au NOSO: le vice-président ambazonien tacle le régime Biya

Le vice-président du Cameroun méridional, Dabney Yerima, a obtenu une correspondance militaire franco-camerounaise sur presque tous les cas de blessures et de dommages civils depuis que Yaoundé a déclaré la guerre au peuple d'Ambazonie.

Le dirigeant exilé du sud du Cameroun a déclaré dans un briefing hier soir que quelque 7 000 femmes et enfants figuraient parmi les civils tués par des soldats fidèles au régime de la République du Cameroun au cours des quatre dernières années.

Dabney Yerima a observé que le peuple d'Ambazonie résistera jusqu'au dernier homme debout et que le gouvernement intérimaire du Cameroun méridional poussera le Cameroun français à rendre publiques à la communauté internationale toutes les coordonnées de presque tous les cas confirmés de dommages civils et de décès en République fédérale du Ambazonie.

Selon les informations obtenues par les dirigeants du gouvernement intérimaire du sud du Cameroun, le nombre total de femmes et d'enfants tués par les forces gouvernementales françaises du Cameroun se situe entre 6 500 et 7 000.

Le vice-président de la correspondance militaire codée du Cameroun français du Cameroun a poursuivi, indique que chaque fois qu'un incident particulier a eu lieu, comme à Ngarbuh et Kumba, le régime francophone de Biya n'a pas tardé à le blâmer sur les forces de restauration d'Ambazonia.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter