Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 05 05Article 595645

xxxxxxxxxxx of Wednesday, 5 May 2021

Source: camerounweb.com

5 ans de prison : la sentence que Calixthe Beyala a prévu pour Paul Chouta

La guéguerre entre Remy Ngono et Calixthe Beyala, la camerounaise « Grand Prix » du plagiat reprend de plus belle. Dans une nouvelle publication il y a quelques minutes, ce mercredi 5 mai, le chroniqueur de RFI dévoile la vraie intention de la romancière franco-camerounaise à propos de Paul Chouta, le journaliste de camerounweb qu'elle maintient en prison depuis plusieurs années.


'Calixthe Beyala annonce que le journaliste Paul Chouta qu'elle maintient en prison depuis 2 ans, sera condamné demain à 4 ou 5 ans d'emprisonnement. La Française Banganté- Eton est couchée dans la maison de son ex mari à Pantin, mais donne des ordres à la justice BIYAMEROUNAISE', écrit Remy Ngono sur sa page Facebook.

'En attendant sa plainte et notre corps à corps devant le tribunal de Paris où je viendrai avec la fronde et les cailloux , je donne rendez-vous à l'écrivain bagarreuse Ma'a Cailloux en direct demain jeudi sur ma page Facebook Rémy Ngono et ma chaîne YouTube J.REMY NGONO CHAÎNE OFFICIELLE DE L'ENGAGEMENT à 18 heures 30 à Paris et 17 heures 30 au Cameroun', ajoute le journaliste.


Dans une vidéo faite essentiellement sur la romancière, le journaliste de RFI a donné il y a quelques heures, des détails sur le vrai CV de Béyala, des informations qu'elle a caché aux camerounais. Il révèle que le CV de Beyala qui figure sur Wikipédia n'est qu'une histoire montée de toute pièce.

D'après les indications de Wikipédia, Calixthe Beyala dit être "originaire d'une famille noble du Cameroun de douze enfants dont elle est la sixième". Une précision que le journaliste trouve désolante vu qu'elle est née d'une famille 'pauvre' qui a habité à New Bell aulieu dit 'Chèvre'.

Comme elle le dit si bien qu'elle a quitté le Cameroun pour l'occident lorsqu'elle à 17 ans, ce n'était pas le cas, soutient Ngono. "Elle a lutté avec le Probatoire en vain au Cameroun sans l'avoir. Elle part ensuite en Centrafrique et non la France comme elle l'a fait savoir pour aller passer le BAC centrafricain grace à un 'amant de sa mère'. De la, il s'est envolé pour la France avec son amant, un 'vieux blanc'.

La suite on la connait, elle sait fait connaître dans ce pays avec ses romans qui lui ont valu des titres moqueurs. "Grand Prix du Plagiat" par les médias français.

Rémy Ngono déballe la salle histoire qui a mis en colère Calixthe qui s fait payée depuis Etoudi. L'histoire de son expulsion dun hôtel l'a mis en rogne. En réalité, il s'agit d'un hôtel au Cameroun Mont Fébé qui surplombe l'une des sept collines de la ville de Yaoundé. Elle séjournait là aux frais des contribuables camerounais et n'ayant pas respectée le délai de sortie, elle s'est fait expulsée par les responsables.

Condamnée en mai 1996 pour contrefaçon, puis à nouveau suspectée à l'automne (Le Monde des 26 et 28 novembre 1996), l'écrivain Calixthe Beyala est très proche des certainnes pontes du régime camerounais.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter