Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 21Article 591448

General News of Wednesday, 21 April 2021

Source: www.camerounweb.com

4 millions de plant de cacao à distribuer aux producteurs

La société de développement du Cacao et du Café a récemment annoncé ce projet qui s’étendra jusqu’en 2022.

La Société de Développement du Cacao et du Café va distribuer 4 millions de plants aux producteurs. L’opération qui s’inscrit dans le cadre de la campagne cacaoyière 2019-2020 devra permettre de booster la production du cacao, de régénérer les vieilles plantations et approvisionner les unités de transformations, des objectifs qui font partie intégrante des missions de la Sodecao. Selon le directeur général, JeanClaude Eko’o Akouafane, il s’agit des plants de cacaoyers hybrides à haut rendement (1000 à 2000 kg /ha), résistants à la pourriture brune et aux attaques d’insectes et disposant des caractéristiques physiques et organoleptiques recherchées dans l’industrie chocolatière. Cette information rendue publique jeudi dernier par le biais d’un communiqué signé par le DG indique également que ces plants sont issus des fèves dont les cabosses sont obtenues par pollinisation manuelle dans trois principaux champs semenciers à savoir : Nkoemvone, Mengang et Abong Mbang. L’on apprend aussi que lesdits hybrides possèdent 50% de caractères génétiques pour chacun des parentaux (clones) sélectionnés sur la base de leur productivité, de leurs résistances aux maladies de cacaoyers, des caractéristiques organoleptiques et surtout de leurs aptitudes à transférer lesdits hybrides de première génération.

Le DG de la Sodecao ajoute que les fèves hybrides issues de ce processus de pollinisation manuelle sont ensemencées et conduites selon les règles agronomiques dans des pépinières rapprochées des bassins de production. Les CondItIons à remPLIr Pour BénéfICIer de L’oPératIon Les plants de cacaoyiers sont à destination des Camerounais d’au moins 18 ans, de tous sexes et sans distinction d’âge. Les critères de sélections s’établissent au niveau de l’engagement des producteurs, Pour cela, il faut d’abord disposer d’au moins un hectare de terrain approprié à la cacaoculture. Le demandeur devrait être accompagné par un encadreur de la Sodecao ou du ministère en charge de l’Agriculture dans la réalisation des opérations de choix du site, marquage des arbres à conserver pour l’ombrage, choix des cultures associées, piquetage trouaison et planting. Il devrait également verser contre reçu auprès du chef de l’unité de la société proche de son exploitation, la somme de 50 francs CFA par plant de cacaoyer représentant la contribution du bénéficiaire pour le transport des plants de la pépinière vers le site de son choix.

Enfin, le cacaoculteur devrait s’engager à désherber son exploitation au moins trois fois par an tout en respectant l’itinéraire technique de conduite durable, vulgarisé par la Sodecao. Par ailleurs, ces producteurs devraient bénéficier d’un encadrement d’un conseil pour la lutte contre les maladies du cacao.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter