Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 27Article 593527

General News of Tuesday, 27 April 2021

Source: www.camerounweb.com

20 détenus de la crise anglophone jugée à Douala dénoncent une machination de la justice

Ils disent avoir été arrêtés pour défaut de carte nationale d’identité mais se retrouvent en train d’être jugés au Tribunal militaire.

Incroyable mais vrais. 20 détenus jugés à Douala dans le cadre de la crise anglophone vivent une situation juridique particulière. Alors que ceux-ci disent avoir été arrêtés pour défaut de carte nationale d’identité, ils se retrouvent en train d’être jugés au tribunal militaire de Douala pour terrorisme. Selon un d’entre-eux, « des hommes en tenue avaient débarqué dans leur quartier Penda Mboko, situé après le quartier Bonabéri en allant vers la région du Sud-Ouest. Ces hommes en tenue frappaient à toutes les portes et jetaient dehors tous ceux qui étaient anglophones et ne possédaient leur CNI », raconte-t-il.

En plus du fait qu’ils sont victimes d’accusations fallacieuses, ces détenus disent subir un traitement presqu’inhumain à la prison centrale de Douala

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter