Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 05 16Article 513286

Actualités Régionales of Saturday, 16 May 2020

Source: Cameroon Info

20 chefs traditionnels s’en prennent au roi des Bamendjou, Jean Rameau Sokoudjou

Vingt chefs traditionnels du groupement Bangou répondent au roi des Bamendjou, Jean Rameau Sokoudjou. Ils réagissent aux propos du souverain, en rapport avec la crise de succession qui mine la chefferie supérieure Bangou depuis deux ans. Dans la mise au point qu’ils ont signée le 9 mai 2020, les signataires qualifient d’«ostentatoires» les sorties du chef supérieur Bamendjou. Ils déplorent des discours «incohérents» sur la situation à la chefferie supérieure Bangou et affirment ne reconnaître comme chef supérieur Bangou que le chef Tchihou Tayo Arnaud.

Ils demandent à Jean Rameau Sokoudjou de ne plus évoquer la situation de la chefferie Bangou, vu que lui aussi interdit aux personnes autres que ses princes et princesses de le faire. Ils l’accusent de tenter maladroitement de réviser le mode de désignation du chef Bangou et de tenter via des lobbies financiers d’«imposer quelqu’un au nom des amitiés passées dans une errance commune».

Les signataires de la «mise au point» jurent que les gardiens de la tradition n’observent pas le silence comme le déclare le chef Sokoudjou. Ils rappellent leur détermination à respecter les lois de la République et assurent que la chefferie fonctionne, en dépit du fait que le nouveau roi contesté soit en initiation.

Ils soutiennent que la situation de Bangou ressemble à celle de Bamendjou où le père de Sokoudjou avait succédé à son frère.

Pour sa part Sokoudjou maintient ses positions et réaffirme son soutien à l’autre candidat au trône des Bangou. «Ouvrez les portes de la chefferie Bangou, laissez le peuple qui a déjà acclamé son chef aller installer le fils de Kemajou sur le trône de ses ancêtres, remettez la chose de quelqu'un a lui et si vous voulez, vous continuez à tromper vos corps, je ne serai pas là au moment des comptes et chacun portera sa part, je ne changerai jamais ma bouche et je me refuse d'être complice de détournement de succession devant l'histoire», a-t-il posté sur Facebook le 13 mai 2020.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter