Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 05 26Article 598738

General News of Wednesday, 26 May 2021

Source: www.camerounweb.com

130 milliards du FMI: Dieudonné Essomba dénonce un endettement massif du Cameroun

L'économiste Dieudionné Essomba L'économiste Dieudionné Essomba

• Dieudionné Essomba en colère par rapport au nouveau décaissement du fonds du FMI

• L'économiste établit que le Cameroun ploie sous les dettes

• Selon lui, le Gouvernement a déjà cédé à toutes les conditionnalités du FMI


Le Cameroun vient de bénéficier d'un octroi de près de 130 millards du FMI ce 2 mai 2021 pour aider le pays à faire face aux répercussions du Covid-19. Cette nouvelle met en rogne l'économiste Dieudonné Esomba qui a du mal à comprendre l'enthousiasme que les hommes du pouvoir affichent pour ce qu'il considère comme un endettement massif du Cameroun.

Dans une note publique, il a pris la peine d'expliquer aux camerounais ce qui correspond aux décaissements des milliards du FMI. "Les 130 milliards du FMI : quand les esclaves se réjouissent de leur misérable destin ! Ce matin, une journaliste m’appelle pour s’enquérir de ce que je pense du crédit de 130 Milliards que le FMI a fourni au Cameroun. La dame manifeste le même enthousiasme délirant que je retrouve dans plusieurs pages de Facebook, où des gens se réjouissent d’une prétendue crédibilité qu’aurait le Cameroun dans les marchés financiers», s'exclame-t-il.

Ce nouveau décaissement intervient dans un contexte de panique dans le sérail camerounais suite à l'audit demandé par le FMI sur la gestion des premiers fonds alloués pour la lutte contre le Coronavirus. Il consiste juste à payer les dettes du Cameroun à l'extérieur, ce qui amène le Cameroun à se soumettre au diktat du FMI.

Ce que Dieudonné Essomba dénonce entre ces lignes: " Il faut comprendre que cet argent n’entre pas dans la Trésorerie du Cameroun. Le FMI ne nous a rien donné : il a tout simplement remboursé la dette de 130 Milliards que nous réclamaient les Blancs, et que le Cameroun ne pouvait pas rembourser faute de moyens ! Le fait que le FMI ait payé cette dette signifie tout simplement que nous sommes perdus : le Gouvernement a déjà cédé à toutes les conditionnalités du FMI, autrement dit, à un autre ajustement structurel ! Ne nous reste maintenant plus qu’à nous revêtir de courage pour aller à l‘abattoir", dit-il.


Voici l'intgralité de la tribune de Dieudonné Essomba



LES 130 MILLIARDS DU FMI : QUAND LES ESCLAVES SE REJOUISSENT DE LEUR MISERABLE DESTIN !
Ce matin, une journaliste m’appelle pour s’enquérir de ce que je pense du crédit de 130 Milliards que le FMI a fourni au Cameroun. La dame manifeste le même enthousiasme délirant que je retrouve dans plusieurs pages de Facebook, où des gens se réjouissent d’une prétendue crédibilité qu’aurait le Cameroun dans les marchés financiers.

Je me rends alors compte que les gens ne comprennent pas mes explications !
Le rôle du FMI n’est pas de faire du crédit aux pays, mais de réguler leurs paiements extérieurs. Lorsqu’un pays est en cessation de paiement, autrement dit, lorsqu’il est incapable de régler ses engagements extérieurs arrivés à échéance, le FMI se substitue à lui et rembourse ses dettes. En contrepartie, le pays doit se soumettre à un programme d’ajustement.

Et c’est exactement ce qui se passe actuellement au Cameroun. Les dettes que nous sommes partis prendre en chantant sur la marché européen sont arrivées à échéance et nous devons payer. Or, nos Caisses sont vides.

Face à cela, le Gouvernement a appelé le FMI au secours, et celui-ci lui a signé avec lui un programme d’ajustement structurel que le Cameroun doit scrupuleusement respecter. En retour, le FMI paie notre dette, soit les 130 Milliards que les gens sont entrain de chanter.

Il faut comprendre que cet argent n’entre pas dans la Trésorerie du Cameroun. Le FMI ne nous a rien donné : il a tout simplement remboursé la dette de 130 Milliards que nous réclamaient les Blancs, et que le Cameroun ne pouvait pas rembourser faute de moyens!

Le fait que le FMI ait payé cette dette signifie tout simplement que nous sommes perdus : le Gouvernement a déjà cédé à toutes les conditionnalités du FMI, autrement dit, à un autre ajustement structurel !
Ne nous reste maintenant plus qu’à nous revêtir de courage pour aller à l‘abattoir !
Dieudonné ESSOMBA

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter