Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 08 20Article 614743

Actualités of Friday, 20 August 2021

Source: www.camerounweb.com

100 cartons de liqueurs de contrebande saisis par la Douane camerounaise

Ils ont été saisis dans la localité d’Ambam. Ils ont été saisis dans la localité d’Ambam.

Les spiritueux provenaient de la Guinée équatoriale.

Ils ont été saisis dans la localité d’Ambam.

Ils ne respectaient pas la réglementation camerounaise.

Selon la réglementation camerounaise tous les spiritueux vendus au Cameroun doivent porter l’estampille. Malheureusement plusieurs spiritueux vendus ne respectent pas toujours la réglementation. C’est dans ce cadre que l’Etat a institué l’opération « Halte au commerce illicite » (Halcomi). Déployée depuis plusieurs mois par le ministère des Finances, son objectif est de sécuriser l’espace commercial camerounais. C’est donc dans cette lancée que les éléments de la douane ont saisi, ce 19 août 2021 dans la localité d’Ambam, région du Sud, une cargaison de 100 cartons de liqueurs de contrebande.

Importées de la Guinée équatoriale, ces liqueurs, n’étaient pas estampillées, comme l’exige depuis 2021 la règlementation en vigueur au Cameroun.
Cette saisie de liqueurs survient au moment où le Cameroun recherche un prestataire pour la fourniture de nouvelles vignettes plus sécurisées, pour l’estampillage des vins, liqueurs, spiritueux et cigarettes. Selon le ministère des Finances, les vignettes plus sécurisées ont pour but de capter davantage les milliards de FCFA perdus chaque année par le fisc camerounais, à cause de la contrebande et la contrefaçon.

En matière de spiritueux notamment, plusieurs opérateurs économiques affirment que, du fait de frontières très poreuses, la Guinée équatoriale et le Nigeria sont les principales plaques tournantes de la contrebande avec le Cameroun.

725 tôles saisies à Yaoundé

Dans le cadre de la même opération Halte au Commerce illicite (Halcomi), les éléments de la douane camerounaise ont procédé, du dimanche 15 au lundi 16 août, dans deux régions (Centre et Adamaoua), à la saisie des matériaux de construction et des produits de santé issus de la contrebande. Dans la ville de Yaoundé, ils ont mis la main sur 725 tôles ondulées, 271 lampadaires, et 20 moteurs automobiles.

Au poste de contrôle de Yala-Yarna, localité de la région de l’Adamaoua, ils ont saisie trois valises contenant 33 772 .comprimés, 80 sirops et 40 solutions injectables. Sur son compte twitter, la douane camerounaise a expliqué que toutes ces marchandises étaient conditionnées dans des fourgons et «avaient pour dénominateur commun : l’absence de documents d’importation».

Il est important de rappeler que ces derniers temps, les saisies comme celles-là sont devenues récurrentes. Preuve que la contrebande prend de plus en plus de l’ampleur au Cameroun, malgré la détermination des autorités à lutter contre ce phénomène qui cause de réelles pertes financières à l’économie et qui n’épargne aucun secteur.

Rejoignez notre newsletter!