Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 09 24Article 620020

Actualités of Friday, 24 September 2021

Source: www.camerounweb.com

03 sécessionnistes et des militaires tués dans un affrontement à Ekombe

Pour l’heure, aucun groupe armé sécessionnistes n’a revendiqué cette attaque play videoPour l’heure, aucun groupe armé sécessionnistes n’a revendiqué cette attaque

• L'attaque a eu lieu ce mercredi 23 septembre 2021

• Un nombre inconnu de victimes militaires aurait également été enrégistré

• Pour l’heure, aucun groupe armé sécessionnistes n’a revendiqué cette attaque


Une nouvelle attaque sécessionniste contre les militaires s’est produite dans la soirée du jeudi 23 septembre 2021 à Ekombe, une localité située à environ 10 km de Kumba, dans la région du Sud-Ouest.

Selon les premières informations recueillies par la rédaction de CamerounWeb, au moins trois combattants séparatistes auraient été tués dans l’attaque d’un blindé de l'armée. Un nombre inconnu de victimes militaires aurait également été enrégistré.

Pour l’heure, aucun groupe armé sécessionnistes n’a revendiqué cette attaque.

Mais il faut souligner que ces affrontements interviennent quelques heures après la descente du ministre de la défense dans la zone anglophone suite à l’assassinat d’une quinzaine de soldats par les éléments du redoutable chef de guerre le « General NO PITY ».

Au terme de cette visite de travail à Bamenda, le ministre Beti Assomo a promis une riposte proportionnelle aux sécessionnistes.



LES 'BUI WORRIORS' ATTAQUENT LA PRISON PRINCIPALE DE KUMBO

Au moins un militaire a été tué par des combattants sécessionnistes dénommés « Bui Worriors » à la prison principale de Kumbo située entre Tobin et Meluf en fin de matinée de ce jeudi 23 septembre 2021.

Selon les premières informations recueillies par la rédaction de CamerounWeb, les sécessionnistes ont pris d'assaut la prison lorsqu'ils ont été informés d’un plan d’attaque contre Tadu et les villages voisins. C’est ainsi que « Bui Worriors » ont décidé de les prendre par surprise. Au cours de l’attaque, seul la sentinelle assise au sommet de la tour pour surveiller a été abattue.

On signale plusieurs blessés dans les rangs des forces de l’ordre et de sécurité.

Du côté des sécessionnistes, aucune perte en vies humaines n’est à signaler.
"Nous nous déplacions de notre maison de Tobin à Meluf. Nous avions à peine traversé le pont avant la Prison que des bruits de tonnerre de coups de feu sont venus de la brousse sur la droite... nous avons immédiatement dormi sur le sol. Cinq minutes plus tard, nous avons remarqué qu'un militaire sans vie avait été transporté hors de la cour de la prison, le visage fracassé. Le gardien de la tour de la prison vient d'être abattu. Les militaires nous ont demandé de nous lever et de partir", a déclaré un témoin joint par la rédaction de CamerounWeb.

Il faut rappeler que, dans une nouvelle vidéo de deux minutes, dont la rédaction de CamerounWeb a obtenu copie, "Bui Warriors" déclarent officiellement la guerre aux autorités camerounaises. Le leader du groupe dont le visage ne se fait pas voir déclare avoir agi en légitime défense lors de ses dernières attaques.
"Nous avons agi en légitime défense mais maintenant les Bui Warriors déclarent la guerre au gouvernement camerounais", préicse-t-il.

Munis d'armes lourdes, ces combattants promettent d'en finir avec les soldats envoyés au front qui, selon eux, n'ont suivi qu'une formation de trois mois.

Il faut souligner que, pendant ce temps à Ndop, des échanges de coups de feu ont eu lieu ce mercredi 22 septembre 2021. Un hélicoptère de l'armée camerounaise a été aperçu trois fois dans la région.

Rejoignez notre newsletter!