Vous-êtes ici: AccueilInfosDiaspora2019 04 16Article 460982

Diasporian News of Tuesday, 16 April 2019

Source: cameroonvoice.com

Mal gouvernance: la diaspora ne fait pas de cadeau à Paul Biya

Bravo ! La Diaspora Camerounaise a pris sérieusement les choses en main et nous leur sommes très reconnaissants. Un rapide récapitulatif des actions de la Diaspora révèle une efficacité et un bilan largement positif. Nous apprécions beaucoup le génie créatif des Camerounais et nous insistons pour que les meilleures trouvailles de ces créations soient généralisées. Le CAMION de BILLBOARD Motorisé est un exemple que la Diaspora doit multiplier pendant les marches dans toutes les Capitales du Monde.

Le bilan de l'action de la diaspora Camerounaise est extraordinaire et tout le monde s'accorde à l'unanimité à dire que la diaspora Camerounaise a scellé le sort du régime de Yaoundé et qu'elle est la seule, face à la momification du peuple Camerounais, à mettre un terme à ce régime qui a traumatisé toute une génération. En tout cas les Camerounais de l'intérieur savent aujourd'hui que la Diaspora se tient fermement auprès d'eux face à cette malédiction qui souffle sur notre pays. Il faut dire que la diaspora Camerounaise, dans son ensemble, est à pied d'œuvre. On peut citer du lobbying à tous les niveaux, information, actes d'influence du CL2P et de la CNT, activisme aux larges impacts de la BAS, du CODE, etc. A titre d'exemple, sous l'influence de la Diaspora, il ne se passe pas un jour sans que :

- Un parlement étranger ne discute de la situation du Cameroun

- Un journal étranger ne mette à la une les actions des Camerounais dans la dénonciation des folies du régime.

- Une marche des Camerounais ne vienne sortir des citoyens occidentaux d'un sommeil, pour prendre conscience des atrocités qui se passent au Cameroun.

- Qu'une autoritéinternationale ne fasse le point sur la situation du Cameroun

- Le régime n'essuie un refus de visas pour les soins des tchadors du régime.

- Etc…

Il faut généraliser le Camion de BillBoard Motorisé qu'on a vu lors des manifestations d'OTTAWA.

Nous n'allons pas revenir sur les différentes méthodes utilisées par la diaspora, et en particulier la BAS, mais, compte tenu de la multiplication des atrocités au Cameroun, nous souhaitons revenir et souligner ici sur la marchedu Samedi 23 février 2019 où des Camerounais de la diaspora sont descendus dans les rues d'Ottawa pour dénoncer les atrocités et les injustices du régime de Paul Biya, avec pour la première fois de l'histoire, l'utilisation par les manifestants d'un CAMION DE BILLBOARD MOTORISÉ. Ce camion (illustration en photo) avait pu diffuser tout le long de la grande marche des vidéos en grands formats et des photos des atrocités infligées aux populations des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. L'on a pu aussi apercevoir sur cet écran géant mobile les images de la répression de la manifestation blanche du MRC du 26 janvier dernier au Cameroun. Ces images étaient non seulement irrésistibles mais s'étaient révélées très efficaces dans l'information des masses Canadiennes.

C'est pour cette raison que nous plaidons pour une généralisation de cette pratique lors des marches et nous lançons un appel à toutes les BAS et à la Diaspora de contacter la brigade d'OTTAWA si ce n'est déjà fait, pour évaluer la mise en place de ce camion dans toutes les marches. Compte tenu de son efficacité, nous devons tout mettre en œuvre pour atteindre cet objectif. Tout le monde doit y contribuer. Le jeu en vaut la chandelle car les échos que nous recevons portent à croire que le régime et ses amis sont sur la sellette. Jugez-en par vous-même:

- Les résidents qui sont dans les voisinages des ambassades du Cameroun à travers le monde ont attiré l'attention des autorités que le soutien au régime de Yaoundé doit s'arrêter et exigent même une dénonciation officielle. L'UA vient juste de se réveiller.

- Ces gouvernements, sensibilisés par la BAS, font pression sur le régime de Yaoundé pour assurer une transition car l'encadrement des marches commence à coûter très cher à ces pays. En effet, des centaines de policiers et de forces spéciales sont mobilisés tous les Samedi à New-York, Paris, Londres, Berlin, Genève, etc…, pour encadrer ces marches. A ce jeu-là, la France, le principal soutien de Paul Biya, devrait payer le prix le plus fort mais elle prélève les frais de cet encadrement directement sur les comptes d'opérations. La France reste donc le seul pays à s'auto rembourser grâce au Franc CFA, alors que les autres pays doivent puiser dans leur budget.


- Avec le CAMION DE BILLBOARD MOTORISÉ, ce sont les populations de ces pays qui vont monter au créneau, rien que pour ne plus voir ces images insoutenables. Ils vont exiger de leurs cantons, de leurs municipalités, de leurs régions, de leurs sénateurs, de leurs députés et de leurs parlementaires que cette barbarie, qui dure depuis près de 40 ans, s'arrête.



En renouvelant ma reconnaissance et ma gratitude à la Diaspora Camerounaise à travers le Monde, je brûle d'impatience de voir ce camion dans les prochaines marches de la diaspora, avec comme image phare la vidéo de l'assassinat par les soldats de cette milice Camerounaise de ces deux femmes Camerounaises avec leurs bébés sur le dos, qui reste pour moi la chose la plus inacceptable que nous ne devons jamais pardonner à ce régime. Comme beaucoup d'autres Camerounais, je n'arrive toujours pas à détacher de mon esprit les images de ces deux mamans africaines qui essayaient de rassurer leurs bébés (pleurant dans leur dos) dans cette piste (ce couloir) qui les menait vers la mort.


J'espère que la fin de ce régime va permettre d'effacer ces images de nos mémoires.