Vous-êtes ici: AccueilBusiness2019 05 15Article 463115

Business News of Wednesday, 15 May 2019

Source: cameroon-info.net

CEMAC: près de 4 milliards pour sécuriser les frontières des six Etats

Le Parlement Du Cemac En novembre 2013, l’expertise d’Interpol avait été requise par les chefs d’Etat de la Cemac

Le dispositif sécuritaire qui doit prendre corps était au centre d’une réunion des ministres de la sécurité de l’émi-immigration de la sous-région le 8 mai à Douala.

C’est le Délégué général à la sureté nationale (DGSN) du Cameroun, Martin Mbarga Nguele qui a présidé les travaux. Les échanges du comité ad hoc des ministres de la sécurité de l’émi-immigration de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), ont porté sur la sécurisation des frontières des pays de la sous-région et la problématique du passeport biométrique Cemac.

En novembre 2013, l’expertise d’Interpol avait été requise par les chefs d’Etat de la Cemac (Cameroun, Congo, Gabon, Tchad, Centrafrique et Guinée équatoriale) pour assurer une libre circulation des personnes et des biens en toute sécurité. Six ans plus tard, les structures et services nécessaires au renforcement du contrôle des frontières doivent prendre corps, selon les ministres de la sécurité de la sous-région. A en croire Martin Mbarga Nguele « près de 4 milliards de FCFA sont consacrés à cette opération ». Il s’agit pour le DGSN, « de sécuriser les frontières de la Cemac au niveau national et international ».

S’agissant du passeport biométrique Cemac auquel ont déjà souscrit quatre pays sur six, « toutes les formalités ont été remplies. Restent l’impression et la distribution qui devrait commencer en ce qui concerne la Guinée équatoriale », rassure Michel Nyama. Le représentant du président de la Commission de la Cemac poursuit : « avec le Tchad, nous sommes très avancés mais nous avons pris un léger retard avec le Gabon parce qu’il a connu des élections et nous n’avions pas un partenaire avec qui dialoguer directement ». Selon les experts, le renforcement de la sécurité de la Cemac, a surtout pour enjeu de soutenir de manière durable le développement économique de la sous-region.