Vous-êtes ici: AccueilSportBasket-ball2019 05 08Article 462678

Basket-ball of Wednesday, 8 May 2019

Source: press-sport.com

Toronto-Philadelphie: Siakam plus fort que Embiid

Pascal Siakam et les Toronto Raptors ont été impressionnants, mardi lors du match 5 de leur demi-finale de conférence face à Philadelphie. La franchise canadienne s'est en effet imposée de 36 points face aux Sixers (125-89), soit le plus gros écart enregistré dans les play-offs NBA cette saison.

Toronto mène désormais trois victoires à deux. Encore un succès - jeudi lors du match 6 à Philadelphie et les Raptors seront qualifiés pour la finale de la conférence Est, ce qui ne leur est pour l'instant arrivé qu'une seule fois dans leur histoire, en 2016.

Atomisés, les Sixers ont vécu une sale soirée. Et Joel Embiid encore un peu plus que ses coéquipiers.

La vengeance est un plat qui se mange froid, et les fans des Raptors ne l’ont pas oublié. Souvenez-vous : lors du Game 3, qui avait permis à Philadelphie de prendre l’avantage 2-1 dans la série, Joel Embiid avait couronné son excellente prestation par un moulin à vent doublé de la fameuse célébration avion. Il était loin de s’en douter lors de l’instant T, mais ce geste s’est sacrément retourné contre lui.

En effet, deux matchs plus tard, la tendance s’est inversée et après avoir concédé deux revers successifs, les 76ers se retrouvent menés 3-2 par Toronto. Face à l’ampleur de l’écart dans le quatrième quart-temps, Brett Brown a vidé son banc, et Joel Embiid a donc été sorti du match. L’occasion pour les fans des Raptors (et Drake) de fêter.
L’épilogue d’une soirée décidément bien compliquée pour Joel Embiid, qui a également subi un poster maison de Kawhi Leonard. Là aussi, Drake semble avoir particulièrement apprécié la séquence.


Probablement toujours diminué par ses divers problèmes de santé, le Camerounais n’a marqué que 13 points et pris 6 rebonds en 31 minutes sur le parquet. Ben Simmons a encore déçu (7-4-7) tandis qu’en face, et sans aucune surprise, Kawhi Leonard a une nouvelle fois régalé (21 points, 13 rebonds et un énorme impact sur le jeu).

Le karma est revenu en pleine face d’Embiid et des 76ers, qui sont maintenant dos au mur pour le Game 6. Ce sera go win or go home pour Brett Brown et ses troupes.