Vous-êtes ici: AccueilInfos2019 04 16Article 460990

General News of Tuesday, 16 April 2019

Source: La République N° 012

Le Coup bas des vietnamiens à Paul Biya

Annoncés en grandes pompes, les nébuleux financements proposés par les Vietnamiens, depuis leur échec à contrôler la société Viettel Cameroun SA, grâce à la vigilance du milliardaire camerounais Baba Danpullo, sont en effet un trompe l’œil d’hommes d’affaires véreux, dont le seul dessein n’est que de pénétrer l’économie camerounaise, afin d’y déverser un excédent de population et de piller les richesses du Cameroun.

Au plus fort de l’échec essuyé par les vietnamiens dans leur quête immorale et illégale de prendre le contrôle de la société VIETTEL Cameroun SA, par l’expulsion de l’actionnaire camerounais BABA AHMADOU DANPULLO, ils multiplient des opérations de charme doublées de chantage à l’endroit du gouvernement de la République du Cameroun.

C’est ainsi que dans le but d’endormir l’Etat du Cameroun au sujet du holdup de NEXTTEL, les autorités vietnamiennes depuis 2014 annoncent d’importants investissements au Cameroun dans les domaines de l’agriculture des télécommunications et bien d’autres secteurs.

En effet, ils ont raconté qu’ils allaient faire des investissements de plus de 700 milliards de francs CFA au Cameroun dans le secteur de l’agriculture et bien d’autres. A l’observation jusqu’ici aucun investissement n’a été effectué.

Toute chose qui laisse songeur, sur les réelles intentions de ces partenaires du dimanche dans notre Etat, où ils disent vouloir faire des investissements colossaux.

Il n’est pas superfétatoire de s’interroger sur l’amour subit des vietnamiens vis-à-vis du Cameroun, au regard des difficultés internes auxquelles ils font face dans leur pays, le Vietnam. A l’évidence, un simple clic sur internet nous permet de constater que le Vietnam a une population évaluée à plus de 100 millions d’habitants, avec un taux de chômage de plus de 40%.

Comment comprendre alors ce soudain élan d’amour pour le Cameroun ? Il est très difficile de préjuger la philanthropie de ces hommes d’affaires d’un autre genre. Peut-on vraiment penser qu’ils soient à ce point désintéressés ?
A la vérité de gros doutes pèsent sur l’honnête de ces investisseurs. Selon des sources bien introduites, la finalité de leur entreprise est de prendre le contrôle de VIETTEL Cameroun SA. S’ils avaient réellement l’intention d’investir au Cameroun comme ils le prétendent depuis 2014, ils l’auraient déjà amorcé les démarches y afférente. Or, il semble qu’ils se soient plutôt illustrés de fort mauvaise manière, dans leurs premières actions ici.

Des informations recoupées à bonne sources révèlent que ces derniers sont très présents dans le trafic d’espèces protégées (défenses d’ivoire, écailles de pangolin, devises, pièces de monnaie, etc..) et l’exploitation anarchique du bois à Douala.

Leur société de génie civil VIETTEL CONSTRUCTION SA qui a laissé des dégâts énormes sur le patrimoine des bailleurs camerounais, témoigne à suffisance de cet état de fait. Les travaux en cours sur certaines installations de VIETTEL Cameroun SA, réalisés sous fonds propres corroborent la mauvaise foi des vietnamiens.

Pour s’en convaincre leur attitude vis-à-vis de l’homme grâce à qui ils ont pu accéder au Cameroun est assez éloquente. Pour avoir défendu avec acharnement son droit, ils prétendent que c’est BABA AHMADOU DANPULLO qui les empêche d’investir au Cameroun.

Lorsque l’on jette un regard froid sur la politique des investisseurs vietnamiens, il se dégage un système qui tend à neutraliser les nationaux. Toute chose qui devrait bénéficier d’une attention particulière des autorités gouvernementales, car tous les pays du monde sont fiers d’avoir des capitaines d’industrie nationaux.

Il serait de fait alors, hors de question pour le gouvernement de voir cet objectif non atteint par la malice des vietnamiens. La nouvelle visite annoncée du Vice-ministre vietnamien des affaires étrangères au Cameroun, serait en effet une stratégie de roublardise visant à se servir du gouvernement pour légaliser le hold-up au sein de VIETTEL Cameroun SA.

Il semble que ces investisseurs, soient à la recherche des comptoirs en Afrique pour y déverser leur excédent de population et piller les ressources.
Ils veulent avoir des partenaires naïfs qu’ils vont utiliser pour s’installer et commencer l’esclavagisme.

Il est évident que leurs capital pourrait tout autant aider leur pays qui, au demeurant du développement, en a besoin autant que le nôtre. Pourquoi n’investissent ils pas chez eux et s’acharnent sur le Cameroun ? Le gouvernement Camerounais qui est fier de ses capitaines d’industrie va-t-il se laisser avoir par les malices de ces vietnamiens ?

En quoi BABA AHMADOU DANPULLO les a-t-il empêchés d’investir dans l’agriculture annoncée depuis 2014 ? Est-il Ministre de l’Agriculture ? Ou celui des Domaines et des affaires foncières ? Pourquoi refusent-ils la transparence à NEXTTEL ?

Au regard de toutes ces interrogations, il est clair que ce genre de collaboration ne saurait prospérer au Cameroun, le gouvernement doit rester très vigilant face à ce genre d’investisseurs.